Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 13:43


aaablogtiaaablogtilap.jpg


aaablogtig.jpg



 
Je vous avais signalé l’accident de la route de Tiger Woods en Floride ; petite cause, grand effet : l’enquête a prouvé que Tiger utilisait son portable au volant pour échanger des SMS coquins avec ses maîtresses. Outre les ennuis conjugaux que cette révélation,  a provoqués, les investigations  menées par une certaine presse ont démontré le grand professionnalisme de ce joueur de golf exceptionnel ; les journalistes auraient dénombré dix sept partenaires sexuelles, le tigre des bois était un lapin des pelouses. Tiger Woods alias Rabbit Greens étudiait ses déplacements selon l’adresse de ses amantes. Dix-sept maîtresses plus son épouse, peut-on reprocher au célèbre golfeur d’organiser son parcours autour de dix-huit trous ?



aaablogtiger.jpg


Difficile pour Tiger de s'entraîner quand les ours débarquent.

© Ghjuvan’Marcu  

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 11:07
aablogjoRassurons tout d'abord les fans de l'idole des jeunes, rebaptisé "idole des jaunes" après qu'il eût adopté une petite asiatique, l'artiste va mieux même s'il a été placé en coma artificiel hier à Los Angeles.
Tout un chacun était persuadé que le chanteur abandonné était solide comme un roc...ker. C'était sans compter sur la maladie, évidemment liée au travail dans le monde du disque, l'hernie discale (à ne pas confondre avec l'hernie fiscale qui ne se traite qu'en Suisse pour les amis de Sarkozy).
aaaablogra.jpg




 Après une première intervention effectuée par le Dr Delajoux , Johnny a dû être réopéré à cause d'une infection et de lésions résultant de cette intervention et de la non-pose d'un drain. Les chirurgiens de Los Angeles auraient été outrés du travail du neurochirurgien parisien, qu'ils auraient qualifié de massacre. A  l'instar de son collègue des années 60, Richard Anthony, Johnny aurait voulu entendre siffler le drain.

Dernière minute : Johnny aurait déclaré " aahhh que le Docteur de la joue, c'est un chirurgien de mes fesses !"

© Ghjuvan’Marcu                                                       


Partager cet article
Repost0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 07:21


Thanksgiving : un convive abat ses quatre commensaux pendant le repas traditionnel de thanksgiving.
Pas de chance, aux Etats-unis, on grâcie plus facilement les dindes que les hommes.











Golf: Tiger Woods, victime d'un accident de la route en Floride. Je ne savais pas que ce type de véhicule était toujours en circulation. On n'est pas sur le green, Tiger; sur la route il faut éviter les trous.
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 02:18

Le projet de l'île au palmier remis à une datte ultérieure... 




Décidément, nul n’est à l’abri par ce temps pourri de crise. Pour renflouer les caisses vides, les grandes puissances ont sollicité la Chine et les pays producteurs de pétrole. Les émirats ont volontiers accordé des prêts aux pays occidentaux touchés par la crise financière. Mais voilà, il se trouve qu’à leur tour, les banques du Moyen Orient sont affectées par la faillite de l’émirat de Dubaï, exposant à nouveau certaines banques européennes.



  

Ainsi, ce pays du golfe se voit placé sous surveillance de la haute finance. Dubaï, 
dont les réserves pétrolières n’étaient pas illimitées, avait tout misé sur des réalisations titanesques dans le domaine de l’immobilier et du tourisme. Construire sur du sable, n’a jamais été très recommandé, a fortiori en plein désert où seuls les chameaux ont des réserves de liquidités.

                                                                                 Sans le tchador, les sourires denses...


Guy Bedos, dans un de ses sketchs, lors du premier choc pétrolier avait retourné le slogan du gouvernement français « On n’a pas de pétrole mais on a des idées ! » ; en campant un riche émir qui avait installé des réverbères dans le désert, il lui faisait dire : « Nous on n’a pas d’idées mais on a du pétrole ! » ; cette déclaration était accompagnée d’un beau « bras d’honneur ». Apparemment, à Dubaï, on n'a presque plus de pétrole et toujours pas d’idées : le tout tourisme et son corollaire le tout immobilier ne résistent pas non plus à la crise.

 De quoi faire réfléchir nos édiles corses et leurs idées qui transpiraient à travers le Padduc.

     Nos amis de Dubaï qui avaient investi des milliards dans l’immobilier, sans doute proposaient-ils un doux bail, risquent de se retrouver à poil ; ironie du sort, ils appellent au secours leur voisin qui est Abou Dhabi.

L’émir Zayed viendra-t-il à l’aide du haillon faible, l’émir Mohammed ou le laissera-t-il devenir le premier cheikh sans provisions ?


© Ghjuvan’Marcu                                                        C'était pourtant la vie de château...
Partager cet article
Repost0
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 16:19

Et dieu créa les Beatles
« Le XXIème siècle sera religieux ou ne sera pas » ; Malraux ne s’était pas trompé, de plus en plus les personnalités du show-bizz se réfugient dans la religion et le Japon devient terre d’asile pour elles ; deux exemples significatifs :

 

Les rockers allemands se prosternent devant Tokyo autel ;

 

Yoko Ono, égérie des Beatles (bêtes à bon dieu), veut entrer dans un couvent au Japon parce que, là-bas, elles sont jaunes les nonnes.

      Abbé road        

Un vent de fronde 
L’U.M.P., lui, fait de plus en plus appel aux peoples pour affirmer sa politique, comme le témoigne l’élection d’un célèbre judoka. Les électeurs de Poissy vont-ils vite s’apercevoir qu’en votant  pour un David douillet, ils ont élu un Goliath insensible ?


                                                                                                                       Merci à Placide
  Une info pas comme les autres                                                                   

Pourquoi un menteur de petite taille et une mangeuse d’hommes ont-ils des atomes crochus ?

Les deux sont des nains faux !

Toute ressemblance avec des personnes connues au plus haut sommet de l’état ne serait pas forcément fortuite…

 

 



Strada torta
En Corse, le président de l’exécutif de l’assemblée territoriale a déclaré : « il n’y a plus un sou pour les routes. »

 Partout dans le monde,
finances + route = autoroute
 
 En Corse,
finances + route = banqueroute.

 

 





Pour une vétitable autoroute en Corse, s'adresser au Père Noël...

© Ghjuvan’Marcu.

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 13:24

Qualification de l'Equipe de France pour le Mundial 2010 

 Yes, we can... with the hand !


La main de Thierry Henry qui est venue entacher le but de William Gallas, fait couler beaucoup d'encre et alimente toutes les conversations. Cette polémique qui fait rage, aurait-elle pris la même ampleur si Raymond Domenech ne faisait pas l'unanimité contre lui ? Sans cette animosité générale contre le sélectionneur français, cette main aurait été considérée comme une simple péripétie de jeu. Les Français ont focalisé sur la main d'Henry leur domenekophobie et leur rancoeur causée par les résultats de leur équipe nationale. Tout un chacun se sert de cet évènement pour amener le débat sur le terrain qui lui convient le mieux :

L'identité nationale : J'ai honte d'être français, comment voulez-vous que je m'assimile à ce peuple qui, à l'image de son Président, est menteur et tricheur.
Identité nationale: Henry:"mon père était à Alalamain" !


La main de dieu : Le journal l'Equipe compare la main d'Henry à celle de Maradonna en la qualifiant de "main de dieu". Diego était un dieu du football, Thierry est, dans le meilleur des cas, juste un disciple.





La video : Ah! Si l'emploi de la video avait été autorisée par la F.I.F.A., on n'arriverait pas à ce genre de situation; Les hautes instances du football n'en veulent pas pour pouvoir continuer à magouiller, en donnant des consignes aux arbitres par exemple.

L'argent
: La France a une puissance économique plus importante que l'Irlande, le monde du ballon rond ne pouvait se passer de la présence de cette république bananière sur le sol africain en 2010. Cela explique la décision du corps arbitral (voir paragraphe video).

   Chacun y va de sa diatribe, plus ou moins justifiée. 
  


Pour ma part, je me contenterais de regretter l'absence en Afrique du sud, de cette équipe irlandaise, animée du fighting spirit, et de souligner que depuis le début de ces qualifications tout était écrit dans les lignes de la main :
Après un match perdu, Raymond Domenech avait demandé la main d'Estelle Denis, Henri lui a donné la sienne pour gagner.
Moi, imitant Ponce Pilate, je m'en lave les miennes surtout en période de H1 - N1 (match nul) !


Forza a squadra naziunale corsa !
Ma! Chi face un nostru amicu Squillacci nu 'ssu cuncistoriu ?

© Ghjuvan’Marcu




Partager cet article
Repost0
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 16:37

 

 

La Corse serait-elle victime d’un esprit frappeur ?   Le Polgetergeist !

Notre belle cité de Corti est le siège, j’allais dire le saint siège, d’une querelle intestine qui oppose Monseigneur Brunin à l’Abbé Polge et divise leurs ouailles. Ne connaissant pas les tenants et les aboutissants de cette polémique je me garderais bien de prendre position pour l’un des deux protagonistes de cette affaire religieuse ; je ne voudrais pas me faire l’avocat du diable…

   Cependant, je suis quelque peu déconcerté par les réactions extrêmes que suscite cette controverse chez les paroissiens. On cherche des crosses à l'évêque; haro sur Brunin ! Est-ce  son nom qui provoque  tant de haine ? Brunin : d’aucuns y voient peut être le fruit de l’accouplement entre Bruni et le nain ?

Certains voudraient-ils s’affranchir de la tutelle de l’église de France ? Dans ce cas, bienvenue au F.L.N.C., Front de Libération Nationale du Culte !


   Quand on rentre dans les ordres ne doit-on pas obtempérer ? L’église a une hiérarchie et si l’évêque, à l’instar du Préfet, a reçu l’ordre de faire le ménage en Corse, ne lui jetons pas l’anathème si dans certains cas il utilise la poudre arrêt-curé.

Mais que reproche-t-on à l’abbé Polge ? De ne pas reverser le denier du culte à son supérieur !

Il y aurait donc des problèmes de finances au sein de notre mère l’église.

Il existe une solution pour moderniser cette même église : introduisons la publicité dans les homélies.
Cela pourrait donner :


Mes chers frères, mes chères sœurs,

 Notre vie est une quête quotidienne du bonheur des autres, une quête irréprochable qui nous mène au Paradis, soit piano, piano, soit directement en nespresso (What else ?). Le paradis nous attend avec ses anges qui nous tendent les bras, ses saints qui ne tombent pas grâce au soutien-gorge Wonderbra. Rien ne doit vous détourner de ce chemin, restez sur les bons rails, avec l’aide du CFC et vous la gagnerez l’auréole, l’auréole parce que vous la valez bien ! Lorsque je vous parle de rédemption, à quoi pensez-vous d’abord ? Au Roquefort, d’accord mais encore : l’église a fait de la rédemption un mystère et Gervais aussi tout comme Miko a fait de délicieux esquimaux qui vous attendent à la sortie.

Allez en paix !

© Ghjuvan’Marcu

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 12:51

Intervention forum R.C.F.M. juillet 2009

 

   Demain, aura lieu une grande mobilisation contre la politique actuelle du gouvernement français, politique économique qui se traduit par une évidente perte d’achat.

Je demande aux Corses d’y participer massivement car ils subissent cette perte de pouvoir d’achat de manière encore plus grave.

En plus des conséquences de la crise économique planétaire nous avons affaire aux pratiques douteuses, non seulement des politiques, nous l’avons vu avec le prix des carburants et le vote de la hausse de la T.I.P.P. mais aussi de la grande distribution.

 

   Il a été prouvé que le coût des transports n’intervient que très peu (3%) dans le différentiel des prix entre la France et la Corse.

 

   Pour faire une parabole sidérale, je dirais que la grande distribution est un véritable trou noir qui absorbe et fait disparaître tout ce qui l’entoure : argent des ménages,  petits producteurs,  petites épiceries, petits commerces sauf ceux qui acceptent d’être franchisés, donc francisés.


  
Ce ne sont plus des supermarchés mais des supernovas qui engloutissent tout et surtout les économies des gens qui sont attirés par elles à bord des navettes spéciales que sont les caddies.

 

   Aussi, je demande aux responsables corses de ce secteur économique de faire un effort en cette période de crise et de diminuer leurs marges de bénéfice.

   Ils font du profit mais je ne veux pas croire que ce sont des profiteurs ; faisons le tour des grandes enseignes implantées sur notre territoire, je ne veux pas croire :

que le Corsaire a des méthodes de flibustier ;


que le Géant est un colosse aux prix d’argile ;

que les Casinos n’ont pas que des bandits-manchots ;

quant à la gamme U qui se décline, en marché U, super U et hyper U, je ne veux pas croire qu’il existe une hiérarchie dans la voyelle comme il existe une hiérarchie chez les voyous.


 

   Et Leclerc dans tout ça, que vient-il faire dans ce trou noir ? C’est troublant !...


  
Va-t-il réussir à changer les mentalités en baissant réellement les prix ? Je ne pense pas que les méthodes soient différentes de part et d’autre de ces enseignes ; Leclerc de l’une éclairant la face cachée des autres, je n’y crois guère… Il ne va pas jouer la division Leclerc, bien que blindé, il ne va pas jouer avec le feu, cela provoquerait chez lui de hautes cloques.

 

   Alors, je demande à tous ces messieurs de se mettre autour d’une table et de réfléchir, par solidarité et esprit de partage, aux solutions qui permettraient de baisser les prix et ainsi de soulager leurs nombreux concitoyens qui vivent de plus en plus dans la précarité : la grande distribution vaut bien une petite redistribution…

Cum'è ? Chi dite ? U patrone ùn vole micca cappià ?


Attention, en faisant l’économie de marché, on reste immobile !


  
Au firmament économique, les étoiles de la grande distribution se reconnaissent aux actions qu’elles commettent !

 




© Ghjuvan’Marcu.

Partager cet article
Repost0
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 18:52

   Je voudrais aborder un sujet qui a du punch et nous permet de faire un forum antillais, même si on préfère le vrai: je veux parler des évènements qui secouent ces belles îles lointaines...

Tout a commencé, en Guadeloupe, par des manifestations pacifiques sur des revendications légitimes au sujet de la perte de pouvoir d'achat qui s'est accentuée à travers la crise financière.

Les autorités françaises et les medias ont mis trois semaines pour réagir, puis le gouvernement a envoyé son secrétaire d'état en même temps que les escadrons de gendarmerie.
Après quelques jours de dialogue,  Yves Jego s'est replié sur Paris pour demander avis à son premier ministre: Ceci a été interprété par les guadeloupéens comme un : Courage Fillon !
  Puis il se repointe le pitre pour revenir sur ses promesses et les gendarmes se mettent au boulot avec la délicatesse qu'on leur connaît, coups, insultes racistes, interpellations.... et bien sûr ça dégénère !


Garder la banane, garder la banane...

Mais ce qui choque le plus nos amis antillais c est l'attitude du Président de la République: outre le fait qu'il laisse le dossier aux mains d'un secrétaire d'état incompétent, il ne dit mot, il a  traité les antillais avec mépris, voire condescendance du haut de ses talonnettes. Tout le monde s'est aperçu qu' il avait un Jego surdimensionné.


   Le mouvement se radicalise donc et la Ministre de l'intérieur ne trouve rien de mieux que d'envoyer quatre escadrons en renfort ! Madame Alliot-Marie, avec la frigidité qu'on lui connaît, (euh, pardonnez moi  ce lapsus, je fais comme sur mes plaques d'immatriculation, j'enlève le F) je disais donc : MAM avec la rigidité qu'on lui connaît, a laissé son tact dans son ancien ministère. D'ailleurs quand elle a quitté le Ministère de la Défense, le Chef d'état major a constaté la disparition d'un bâton de Maréchal, je crois savoir où elle l'a dissimulé mais la décence m'interdit, ici, d'explorer plus avant ce lieu. 
 

Force est de constater dans ce dossier que d'un côté il y a les zAntilles et de l'autre les méchantes.

 

  
                                                                                   Pour moi aussi, la banane

Ce qui se passe aux Antilles, ce n'est pas seulement une crise économique et sociale, c'est aussi un problème de société exacerbé par une crise identitaire d'un peuple qui cherche à garder sa dignité.

Depuis 1946, l'administration outre-mer a été instaurée sur le modèle colonial;  l'économie est restée une économie de comptoir, 90% des produits consommés sont importés de l'hexagone à l'instar de ce qui s'est passé en Corse avec les lois douanières, cela a tué toutes formes d'exploitation et d'industrie locales.

 

( Oui je fais le parallèle avec les lois douanières en Corse, n'en déplaise à certains éditorialistes qui s'appuyant sur des thèses d'universitaires révisionnistes tiennent des propos que je qualifierais de négationnistes)

 

La presque totalité des terres appartiennent toujours aux descendants des grands propriétaires colons, qu'on appelle les békés et qui dirigent sans partage la grande distribution  et les carburants; les descendants d'esclave sont toujours cantonnés dans des fonctions subalternes. Aujourd'hui,    les békés ne nourissent pas les antillais;  le peuple n'a pas un appétit d'oiseau, il a faim !  Et il va se défendre becs et ongles !




AntillesAir avec becquet arrière

 

A de nombreux égards, la situation aux Antilles ressemble à ce que nous subissons ici en Corse et nombre de revendications pourraient et devraient être les notres ! Et si nous réagissions avant d'en arriver à de telles extrémités ?




© Ghjuvan’Marcu






Partager cet article
Repost0
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 11:18



Intervention forum R.C.F.M. décembre 2008

 

Je me suis réveillé avec le problème de la taxe sur les produits pétroliers en tête ; en quelque sorte j’avais l'essence en éveil…

En effet, j’ai été surpris, en cette période de perte de pouvoir d’achat et en pleine récession, par le vote de l’augmentation de cette taxe, surtout par des politiques qui se disent de gauche ou par des nationalistes (Corsica Nazione s’étant abstenu).

Cette taxe est injuste puisque son montant est le même pour tout le monde ; il est aussi bien acquitté par les nantis que par les gens qui vivent dans la précarité.

En lieu et place de taxer le pétrole, il serait plus équitable de taxer les grosses huiles.

Comment expliquer ce vote ? J’ai une piste : vous savez que l’état a transféré certaines compétences aux régions et aux départements ; les budgets, eux, n’ont pas suivi. En Corse, c’est la fin de l’état-providence qui peut provoquer un coup d’arrêt au clientélisme.

Pour augmenter leurs budgets, les décideurs de certaines collectivités n’ont pas hésité à jouer les apprentis sorciers, mieux, les apprentis boursiers. Séduits par les taux alléchants proposés par les banques peu scrupuleuses, ils ont contracté des emprunts à risques que les spécialistes qualifient d’emprunts toxiques. C’est de la spéculation pure et simple sur les cours du yen ou du dollar qui rapportent quand tout va bien mais qui vident les caisses en cas de crise !

Il faut préciser que ces pratiques ont été encouragées par le très libéral gouvernement français ; les ministères des finances et de l’intérieur sont au courant.

Monsieur Sarkozy encourage donc des méthodes qu’il stigmatise par ailleurs, en disant qu’il veut réguler et moraliser le marché.

En bourse, toute option financière est assumée par les actionnaires ; dans le cas présent, c’est le contribuable, encore une fois qui paye les pots cassés.

C’est une injustice sociale, surtout au niveau des Conseils généraux qui auraient joué en bourse avec l’argent qui sert à financer les RMI ou RSA par exemple.

Alors, j’ai une question à poser : ces pratiques douteuses ont-elles été employées en Corse, tant au niveau des départements qu’au niveau de la Collectivité territoriale ?

Si la réponse est affirmative, le vote sur l’augmentation de la T.I.P.P. n’est pas seulement injuste et impopulaire mais aussi totalement immoral !

Je demande aux responsables des finances de ces institutions d’éclairer notre lanterne qui serait, en l’occurrence, une lampe à pétrole, en répondant à ma question.

Sans réponse de leur part, je crois que ce serait un beau travail d’investigation pour les rédactions des medias.

Pour démêler cet écheveau politico-financier qui a des conséquences pétrolières, il n’est nul besoin de réclamer le concours de l’inspecteur Derrick.

 

Animateur forum : Je ne pense pas que ces pratiques aient lieu en Corse.

 

Quarante huit heures plus tard, le responsable de la Cour des comptes, invité à RCFM, confirme mes propos.

 

© Ghjuvan’Marcu.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : L' andaccianu
  • : D'humeur vagabonde, voici ma vision, souvent ironique, sur notre société en Corse et dans le monde. Certaines photos et autres dessins qui illustrent mes articles ont été pêchés sur la toile au gré de mes navigations et modifiés; si parmi eux, certains ne sont pas libres de droit, signalez les, je les sortirai de mes filets.
  • Contact

Recherche

Liens